Dépasser l’ère de la casse sociale permanente

Nous sommes de celles et ceux qui approuvaient le mot d’ordre « Ni Le pen ni Macron, ni patrie ni patron » car ces deux-là désignent les deux faces d’un même processus : celui d’un autoritarisme d’Etat croissant articulé à une offensive patronale à la violence inégalée depuis l’après-guerre. Aujourd’hui, l’ennemi c’est moins Macron lui-même que cette marche…